Poésies


Enflammons nous

Au cocon de l'obscur

Sombre silence Humide En Lave soufflée Que ponctue La petite duchesse Sur les mythes du sommeil J'ai mordu minuit J'en ris Embrasser ainsi Chaque seconde frémissante Jusqu'au cocon de l'obscur Avec des iris d'astres Voler seule la nuit L'aurore horrible Pour les bleus Roucoulent encore les rives Sous soupirs de mousse Planètes à mes pores Salive à mes mèches D'une source dragonne Soule du sourire distanciel Hulule d'échos en échos Le trait triple des griffes Baisé des fourrures Et garde la racine des étoiles Leurs branches d'abécédaires Te signe la danse du sang